Le Liège

Léger, imperméable aux liquides et aux gaz, compressible, élastique, bon isolant thermique et acoustique, pratiquement imputrescible, recyclable, très résistant à la friction, antiallergique, antifongique et antibactérien, le liège est un matériau naturel qui n’a que peu d’égal.

liège, cortiça, cork

Le « Montado »

Les chêneraies (appelées « Montado » dans la péninsule ibérique) forment un ensemble de forêts du pourtour méditerranéen, et plus particulièrement au Portugal où il est composé d’une aternance de zones de cultures, de grandes étendues de forêts autochtones, de plaines et de pâturages. 40% de la surface totale des chêneraies se situent au Portugal, premier producteur mondial de liège.

Les chênes lièges génèrent de la matière sans ajout d’aucun pesticide, sans irrigation et, fait plus spectaculaire sans qu’on ne les abatte. Seule l’écorce est délicatement retirée tous les 9 ans afin de fournir les fameux bouchons de liège 100% naturel et 100% recyclable !

Le Montado porte un double intérêt écologique et social.

 

Un milieu d’une biodiversité rare

Lynx ibérique, geai, salamandre, cerf, chardonnerets ou vautours pour les animaux… Romarin sauvage, Menthe, lavandes et orchidées pour les plantes sont quelques exemples des formes de vie que l’on trouve dans le milieu préservé des chêneraies (insectes et champignons y sont présents à profusion également). Le développement raisonné de l’activité humaine autour du liège dans ces milieux forestiers est un parfait exemple où l’équilibre entre l’homme et la nature est atteint.

 

Une barrière naturelle contre les feux de fôrets

Les chênes liège forment des barrières naturelles contre les incendies. Leur faculté à être peu inflammable leur permet de survivre aisément à tous feux de forêts et permet en plus de ralentir leur passage. L’entretien des parcelles par les propriétaires comme le débroussaillage et la taille ou par les animaux qui paissent dans les pâturages alentours renforcent les capacité des chêneraies à résister aux abondants feux de forêts estivaux.

Des puits de CO2

Les chênes lièges sont les arbres qui puisent le plus de carbone dans l’air environnant. L’exploitation du liège accélère la fixation du CO2 par les arbres. Des études ont montré qu’un chêne dont l’écorce est retirée absorbe 3 à 4 fois plus de carbones qu’un chêne sur lequel le liège est non exploité (n’oublions pas, l’arbre n’est jamais coupé !).

Les forêts existantes absorbent jusqu’à 14 millions de CO2 par an. Leur impact est si fort qu’à elles seules, les chêneraies au Portugal absorbent 5% des émissions du pays (environ 5 millions de tonnes de CO2). Ce carbone est stocké dans le liège et donc les produits dérivés et commercialisés. 1,5 hectares de forêts retiennent jusqu’à 2 tonnes de CO2 par an et permettent la production d’1 tonne de liège. Chaque produit en liège est composé en grande partie de carbone et le conserve jusqu’à sa destruction. Le recyclage (qui est infini) permet de retarder le relargage du CO2 dans l’atmosphère.

 

 

Socle de vie des populations rurales

Les zones reculées où poussent les chênes lièges sont souvent des zones économiquement mortes. L’exploitation du liège apporte une solution économique locale aux habitants. 100 000 familles vivent directement ou indirectement de la filière. L’extraction régulière de l’écorce et les processus de transformation offrent un panel d’emplois non négligeables aux populations locales.

Malgré un climat hostile et des sols pauvres, les chênes lièges créent un écosystème naturel riche en biodiversité et un écosystème économique fort et d’une importance cruciale pour le maintien du mode de vie des habitants.

 

C’est en suivant l’idéologie du chêne liège que Mr and Mrs Cork propose une mode éco-responsable et socio-responsable. Depuis la production du matériel phare jusqu’à la vente chaque processus est pensé afin de suivre l’éthique des chênes lièges.

 

L’homme et le liège

En l’an 3000 avant JC, le liège était déjà utilisé en Chine, en Egypte, à Babylone et en Perse pour la fabrication d’objets destinés à la pêche. C’est à cette époque que le philosophe grec Teofrasto mentionne, émerveillé, dans ses traités la faculté que cet arbre possède de renouveler son écorce quand celle-ci lui est retirée.

Le vin et le liège sont deux produits qui se complètent depuis longtemps. C’est ce que prouve une amphore datant du 1er siècle avant JC trouvée à Ephèse ; celle-ci était bouchée par un bouchon en liège et contenait encore des traces de vin…

Le Portugal a été le premier pays au monde à mettre en place les premières lois agraires protégeant les subéraies, les forêts de chêne-liège, au début du 13e siècle.

Au 17e siècle en France, Dom Pierre Pérignon, moine bénédictin français trésorier de l’Abbaye Saint-Pierre de Hautvillers, s’initiait à l’utilisation du liège avec lequel il bouchait les bouteilles de son fameux champagne.

C’est seulement au 18e siècle que l’exploitation systématique des grandes subéraies qui caractérisent la péninsule Ibérique, et subsistent encore aujourd’hui au Portugal et en Espagne, a débuté. 100 ans plus tard, la France, l’Italie et la Tunisie développent l’exploitation systématique des subéraies. Ce siècle est marqué par le développement important de l’industrie bouchonnière.

Au 20e siècle, l’industrie du liège des pays producteurs investit de plus en plus dans l’innovation et lance de nouveaux produits. Des brevets sont déposés pour l’utilisation du liège dans les courroies de transmission, les pneumatiques, et sous la forme utilisé par Mr and Mrs Cork le cuir de liège.

Aujourd’hui… le liège est plus qu’une matière première.

Le cuir de liège

Mr and Mrs Cork sélectionne un liège de la plus haute qualité afin de garantir une grande durabilité à toutes ses pièces.

 

Un toucher incomparable

« Doux comme une peau de bébé », le liège confére une sensation au toucher incomparable. Très douce, la matière confère un sentiment de chaleur et de bonheur.

 

Une matière vivante

Tout comme les cuirs classiques, le liège évolue. Avec le temps et à force d’utilisation, la matière se patine lui conférant un aspect ancien qui contribue à l’aspect « chic » du produit. Néanmoins, il est très facile de le nettoyer, un chiffon doux légèrement humide et une goutte de savon doux rendront à l’objet son éclat originel.

 

Le liège est une matière souple et résistante

Une des particularités du liège est sa résistance hors normes. Il ne se marquera pas au cours du temps : ni craquèlements, ni griffures. L’extrême souplesse du matériau permet de le soumettre à de nombreux pliages sans que cela ne l’affecte. L’objet reprend sa forme originelle et on ne décèle aucune pliure.

 

Et le prêt à porter

Le liège sur les tee shirts, sweats ou chemises a été pensé spécialement pour cette utilisation. Plus souple que celui utilisé dans la maroquinerie ou les chaussures, le liège suit les mouvements du tissu. Les pièces sont lavables en machine (cycle doux).